Une visite du site de nos partenaires élève l'engagement au Cameroun

A Site Visit From Our Partners Elevates Engagement In Cameroon

Le représentant du HCR au Cameroun, M. Olivier Guillaume Beer, est guidé par des responsables de l'AIRD lors d'une visite sur place au camp de réfugiés de Gado Badzere.

C'est grâce au soutien de nos donateurs que l'AIRD est en mesure de réaliser sa vision et sa mission de construire des communautés de personnes résilientes qui ont été forcées de fuir leurs maisons. C'est donc un honneur de recevoir des représentants de nos organisations donatrices / partenaires et de faciliter leurs engagements avec les bénéficiaires afin de comprendre le véritable impact des services que nous fournissons sur le terrain.

Le 02 septembre 2020, le camp de réfugiés de Gado Badzere dans l'est du Cameroun a reçu la visite du Représentant du HCR au Cameroun, Olivier Guillaume Beer, dans le cadre de sa tournée de familiarisation dans les régions orientales de l'Adamaoua. Recevoir M. Beer à ce titre était très approprié pour l'AIRD en tant qu'agence de coordination et de gestion de camp (CCCM) à Gado Badzere. En tant qu'agence CCCM, l'AIRD est responsable des activités dans le camp liées aux activités d'assistance temporaire et de protection. Cela garantit un accès équitable à l'assistance, à la protection et aux services pour les personnes déplacées vivant dans les camps, afin d'améliorer leur qualité de vie et leur dignité tout en recherchant et en préconisant des initiatives de développement durable. L'AIRD travaille avec les différents partenaires de mise en œuvre dans le camp et à travers le dialogue avec les personnes déplacées pour s'assurer que leurs besoins réels sont satisfaits.

Lors de la visite de M. Beer, il a été chaleureusement accueilli par les représentants de différentes organisations partenaires ainsi que par les dirigeants du village. Après une allocution de bienvenue, M. Beer a pris la parole et a remercié les habitants de Gado d'avoir été si accommodants et hospitaliers envers les réfugiés. Il a reconnu que beaucoup reste à faire pour améliorer les conditions de vie et faciliter la cohésion sociale ainsi que la cohabitation pacifique entre les réfugiés et les populations hôtes. M. Beer a ensuite été invité à deux séances de discussion avec des femmes et des hommes du camp. Les questions abordées comprenaient:

  • Promouvoir le processus d'autonomisation en fournissant aux réfugiés des moyens mécaniques pour une activité à grande échelle (tracteurs, charrues, etc.)
  • Fournir des éclaircissements sur les solutions durables en matière de réinstallation
  • Plaidoyer auprès des États pour stabiliser la situation sécuritaire afin de faciliter le retour des réfugiés
  • Le maintien de l'assistance alimentaire pour les plus vulnérables

M. Beer a partagé un plan stratégique qui se concentrera principalement sur le processus d'autonomisation. Il a expliqué qu'il est plus important de renforcer le financement de l'autonomisation que de maintenir l'aide alimentaire. C'est grâce à cela que le développement durable peut être réalisé et que les personnes déplacées peuvent conserver leur autonomie sur leur vie et être prêtes à rentrer chez elles, prêtes à prospérer. L'AIRD est honorée de jouer un rôle de soutien en veillant à ce que ce plan soit réalisé pour les habitants de cette région.

actions