L'infrastructure rapproche des services importants des personnes déplacées en République démocratique du Congo

Infrastructure brings important services closer to the displaced in the Democratic Republic of Congo

Depuis octobre 2015, le territoire de Dungu dans la province du Haut-Uélé accueille des vagues successives de demandeurs d'asile sud-soudanais en raison de fortes tensions entre les communautés Azandé et Dinka de l'État de l'Équatoria occidental au Soudan du Sud. L'afflux de demandeurs d'asile en RDC provient principalement des localités d'Ezo et Nzara, qui s'installent alors dans la province du Haut-Uélé, dans les territoires de Dungu et Faradje. A leur arrivée, les demandeurs d'asile ont été accueillis et placés dans des familles d'accueil. C'est le cas des localités de Dungu, Gangala, Masombo, Sugba, Bangalu. Dans des endroits comme Bitima, Masombo et Doruma, cependant, la population locale est souvent submergée par l'afflux massif de réfugiés, les autorités devant les regrouper dans des espaces sous-développés.

Pour les déplacés internes, depuis la seconde quinzaine de décembre 2017, le territoire de Djugu, dans la province d'Ituri, est plongé dans un cycle de violence, conséquence des tensions intercommunautaires entre les ethnies Lendu et Hema. À partir d'août 2018, de nouvelles attaques ont été enregistrées entre les assaillants (hommes armés non identifiés) et les forces loyalistes. Ces violences cumulées ont provoqué le déplacement d'environ 527.784 personnes dans la province, dont 254.841 sur le territoire de Djugu, (chiffre CMP Ituri, au 14 décembre 2018). Ces atrocités se poursuivent à ce jour avec des attaques répétées des milices CODECO et CHINI KILIMA.

Le projet UNHCR et AIRD en Ituri et dans le Haut-Uélé aborde deux piliers (piliers 1 et 4) en fonction des bénéficiaires.

PILIER 1: Réfugiés et demandeurs d'asile du Soudan du Sud

Le projet vise à fournir un appui logistique à travers la mise en place de 3 entrepôts de NFI, 3 stations et garages à Aru, Aba et Dungu dans le cadre du projet d'assistance multisectorielle en faveur de 89 057 réfugiés sud-soudanais, et à assurer la construction de 575 abris et autres Infrastructure. Ce projet comprend également la relocalisation de 1000 ménages de 5000 personnes à Bélé, en plusieurs phases, dont des réfugiés et des demandeurs d'asile vivant dans des zones du territoire de Dungu et un certain nombre de réfugiés vivant sur le site de Meri en territoire de Faradje qui a largement dépassé sa capacité d'accueil. .

PILIER 4: Déplacés internes et rapatriés

L'objectif de ce projet est de fournir un appui logistique efficace aux opérations de protection et d'assistance aux 929.821 personnes déplacées et rapatriées dans la province d'Ituri, et aussi notamment à travers l'ouverture d'une base logistique dans la ville de Bunia (Ituri) afin de répondre aux besoins logistiques du HCR et de ses partenaires opérant dans ce domaine. C'est dans ce contexte qu'un entrepôt a été ouvert pour le stockage des NFI et une station-service et un garage pour l'entretien de la flotte.

Malgré les difficultés liées à la pandémie Covid 19, l'insécurité, le manque d'infrastructures de base, de routes, de structures bancaires, etc., les résultats suivants ont été obtenus:

  • La construction et l'équipement de six salles de classe à Bélé achevés au 100%;
  • Construction d'une maternité au centre de santé de Bélé achevée au 100%;
  • Réhabilitation de points chauds de 54 km sur les routes Biringi et Belé au 35%;
  • Réhabilitation de 3 ponts sur les routes de l'axe de Belé et Aba au 33%;
  • Maintenance de 10 centres d'accueil au 85%;
  • Construction de 575 abris de transition à Belé et Biringi selon l'approche 77% CBI,
  • Le montage et l'amélioration des RHU du centre de quarantaine de Biringi, Aru et Aba réalisés à 100%
  • Gestion de 4 garages et pièces détachées à Bunia, Dungu, Aru et Aba;
  • Gestion de 4 entrepôts à Bunia, Dungu, Aru et Aba;
  • La gestion de 4 stations-service à Bunia, Dungu, Aru et Aba;
  • Construction de dépôts de pièces détachées à Bunia en cours;
  • Relocalisation de 600 ménages de 1329 personnes en 29 convois
actions