Répondre aux besoins logistiques difficiles au Niger - retour sur 2020

Meeting challenging logistical needs in Niger – a look back on 2020

Ci-dessus: Maintenance de la flotte de la base logistique de Niamey

La présence de groupes djihadistes dans la sous-région sahélienne et les conflits intercommunautaires persistants au Niger ont fait en sorte que la nation centrafricaine abritait plus de 440000 personnes à risque à la fin de 2020 (rapport du HCR). Ce nombre comprend environ 180000 réfugiés et pose un défi vraiment difficile pour un pays qui a du mal à répondre même aux besoins fondamentaux de bon nombre de ses propres citoyens et qui était classé au bas de l'indice de développement humain 2020 du PNUD.

Les personnes concernées (PoC) au Niger comprennent notamment les réfugiés maliens, les Nigérians, les Soudanais, d'autres nationalités, les demandeurs d'asile, les populations déplacées à l'intérieur du pays et les Nigériens de retour.

Face à cette énorme situation humanitaire, une réponse multisectorielle globale s'est poursuivie en 2020, l'AIRD étant chargé de la relocalisation des réfugiés nigérians présents dans les villages de Dan Kano, Tankama, Bassira, Elguidi, Tchadi et Dan Dela, dans la région de Maradi.

Ci-dessus: enregistrement avant la réinstallation des réfugiés dans les zones d'installation

Sur environ 62 000 personnes assistées par le HCR dans la région, plus de 9 521 réfugiés ont été transportés par AIRD vers les villages de Garin Kaka, Chadakori et Dan Dadji Makaou dans le cadre d'un exercice de réinstallation. Les personnes relocalisées peuvent bénéficier non seulement d'un accès plus facile aux services sociaux de base tels que l'eau, la santé, l'éducation, etc., mais aussi grâce à l'autonomisation des activités génératrices de revenus et d'autres projets de subsistance menés par le HCR. Cette solution de protection facilite également la prise en charge des personnes ayant des besoins spécifiques.

Avec des crises de sécurité récurrentes survenant à presque tous les points frontaliers du pays, l'AIRD a également transporté des réfugiés qui avaient déserté la zone d'accueil d'Intikane en mai 2020 dans la région de Tahoua. 1 353 réfugiés, près de 850 tonnes d'effets personnels de PoC, 350 tonnes de kits d'abris, 36 tonnes d'articles non alimentaires, 132 000 litres d'eau potable et d'autres matériaux ont été livrés en toute sécurité.

De plus, le Niger abrite des demandeurs d'asile résultant de flux migratoires vers l'Europe via la Libye et l'Algérie. L'AIRD est impliqué dans le transport de produits alimentaires et non alimentaires distribués à ce groupe au Centre humanitaire d'Agadez, sur le site des migrants à Hamdallaye, région de Tillaberi et dans la ville de Niamey. Le soutien logistique apporté à nos partenaires a permis à cette population de bénéficier de certains services sociaux de base et d'améliorer son niveau de vie.

Grâce au camionnage, au transport et à la distribution subséquente d'eau potable par l'AIRD à près de 25 000 PoC du camp de Sayam Forage, les résidents ont pu avoir un accès continu à cette précieuse marchandise.

Installation de hangars lors des exercices de déménagement

Distribution d'eau potable pour les PoC dans la zone de Diffa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La participation de l'AIRD à l'exécution du plan opérationnel de pays du HCR pour 2020 à travers; L'entretien et la réparation efficaces des actifs du HCR, la gestion des entrepôts et de la flotte, ainsi que le développement continu d'un personnel dévoué et efficace ont fait une différence importante dans la vie des personnes déplacées dans cette région. L'équipe a et continuera de fournir ces services importants tout au long de 2021.

actions