AIRD dans la lutte contre le COVID-19

AIRD in the fight against COVID-19

AIRD s'engage dans le sens le plus élevé à faire tout ce qu'il faut pour ralentir et finalement mettre fin à la propagation du COVID-19. Alors que les frontières s'ouvrent dans nombre de nos pays de programme, nous restons pleinement déterminés à soutenir nos équipes et les personnes déplacées que nous servons. Nous apprécions la confiance que nos donateurs nous accordent en nous confiant la mise en œuvre d'activités spécifiques à la gestion de la propagation du COVID-19 dans nos différents pays d'opération et parmi les personnes relevant de sa compétence.

Au Niger, l'importance de l'éducation et de la sensibilisation, la mise en place de centres d'isolement et la distanciation sociale ont été identifiées très tôt. L'AIRD, sous le mandat du HCR, a été choisi comme l'un des partenaires pour garantir que ces activités soient menées efficacement. L'AIRD a soutenu la mise en place d'un site de projection au stade national Seyni Kountché à Niamey. Ce site, construit avec des unités de logement pour réfugiés, a la capacité d'accueillir 100 patients / lits. 3 centres de criblage supplémentaires ont également été mis en place à Tahoua, Agadez et Diffa avec l'AIRD assurant un soutien sous forme de transport de matériaux (RHU) de l'entrepôt de Maradi vers les sites.

En République du Congo, nous avons travaillé avec le HCR pour mettre en œuvre des activités dans les deux zones de la Likouala et des Plateaux pour améliorer l'accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène (WASH) au profit des personnes déplacées, des demandeurs d'asile et de la population locale. Une campagne de sensibilisation a été lancée à Betou où 5 345 personnes ont été sensibilisées aux gestes de barrière dans le cadre des mesures gouvernementales en République du Congo afin de freiner la propagation dans le cadre du projet COVID. 14 unités de logement pour réfugiés ont été installées en tant que chambres d'isolement COVID-19.

En République démocratique du Congo, nous avons aidé le HCR à identifier les hangars d'isolement potentiels pour les réfugiés. En plus de cela, la désinfection de nos différents locaux a été entreprise et des tests sur le personnel ont été effectués pour minimiser davantage la possibilité de propagation du virus.

Nous saluons le travail incroyable des agents de santé dans le monde qui luttent en première ligne de cette pandémie, et les gouvernements qui créent un environnement propice à cette lutte. Nous réitérons les conseils de l’Organisation mondiale de la santé et encourageons chacun à continuer de maintenir sa distance sociale et à se laver les mains régulièrement. Nous continuerons de lutter pour les droits des personnes déplacées et des réfugiés afin qu'eux aussi continuent de rester en sécurité.

Activités de désinfection des écoles de Brazzaville et Betou, République du Congo

actions